L’essentiel du Baromètre Kamp’n Facebook Ads – 1er semestre 2021

Janvier – Juin 2021 / Des résultats toujours impactés par la situation sanitaire

 

En 2020, un confinement généralisé est annoncé sur l’ensemble du territoire français. Conséquence : de nombreux commerces, dits non essentiels, sont contraints de baisser le rideau pendant plusieurs mois. Ces mesures inédites ont complètement bousculé nos habitudes de consommation. Les sites de vente en ligne notamment ont vu leur fréquentation exploser.

 

Alors que l’on observe une hausse significative du temps passé par les internautes sur les réseaux sociaux, beaucoup d’annonceurs dans les domaines du tourisme, de l’événementiel, de l’automobile ou encore de la restauration ont tout simplement décidé de quitter les plateformes publicitaires.

 

Résultat : on observe une augmentation des espaces publicitaires disponibles suivie d’une diminution des CPM sur Facebook Ads.

 

A compter d’avril 2020, les acteurs multicanaux ont augmenté drastiquement leur niveau de dépense sur les canaux d’acquisition qui permettent de générer des conversions rapidement (Facebook Ads et Google Ads).

 

Les CPM ont commencé à augmenter progressivement mais sans impact négatif sur le ROAS dans la mesure où il était porté par l’accélération de l’adoption du shopping en ligne. Une tendance que l’on a pu constater tout au long de l’année 2020.

 

Et au cours du 1er semestre 2021, quelle a été la tendance ? C’est la question à laquelle nous avons souhaité répondre à travers ce baromètre.

 

Baromètre Facebook Ads – 1er semestre 2021

 

Dans cette édition de notre baromètre consacré à Facebook Ads, vous retrouverez les analyses suivantes :

  • Evolution des différents KPI (CPC, CPM, CTR) entre le 1er semestre 2020 et le 1er semestre 2021, tous secteurs confondus
  • Evolution des différents KPI (CPC, CPM, CTR) entre le 1er semestre 2020 et le 1er semestre 2021, pour le secteur du e-commerce

 

>>> Je télécharge le baromètre <<<

 

*****

 

Ce qu’il faut retenir du baromètre du 1er semestre 2021 en matière de CPC, tous secteurs confondus

 

 

 

Début 2020, nous avons pu constater une baisse significative des dépenses publicitaires des marques sur Facebook et du CPC. Les pics que l’on peut observer en février puis en juin s’expliquent par les périodes de soldes.

Les performances sont néanmoins très en dessous de ce qu’on l’on a pu connaître les années précédentes en période de soldes. Ces résultats s’expliquent notamment par la crise sanitaire mais également par la mise à jour du système d’exploitation iOS 14. Cette dernière s’est accompagnée de changements qui ont impacté la façon dont Facebook reçoit et traite les évènements de conversion issus d’outils tels que le pixel.

Evolution du CPC : -35% entre juin 2020 et juin 2021

 

Ce qu’il faut retenir du baromètre du 1er semestre 2021 en matière de CPC, secteur du e-commerce

 

 

Sur Facebook, la concurrence est de plus en plus importante. Une concurrence qui pousse mécaniquement les enchères vers le haut. C’est d’autant plus vrai en période de solde comme le confirme le pic du mois de juin (ventes privées et pré-soldes) ainsi que celui du mois de février (soldes décalés en 2021 par rapport à 2020).

Malgré une reprise d’après confinement, les résultats sont restés relativement faibles, compte tenu de cette concurrence grandissante, pour de nombreux commerçants en ligne en 2021.

CPC e-commerce : + 22% entre mars 2020 et mars 2021

 

*****

 

Pour en savoir plus sur les performances de Facebook Ads en début d’année 2021 (vs 1er semestre 2020), téléchargez l’intégralité de notre baromètre Kamp’n.