moteurs de recherche

Comment la publicité sur les moteurs de recherche est-elle facturée ?

Pour faire connaître votre entreprise sur internet vous avez la possibilité d’activer plusieurs leviers. Vous pouvez notamment faire de la publicité sur les moteurs de recherche comme Google. On parle alors de référencement payant ou de SEA (Search engine advertising). Pour tirer profit de ce levier marketing il est important de comprendre comment il fonctionne, notamment d’un point de vue budgétaire. Voilà pourquoi nous allons vous expliquer dans cet article comment la publicité sur les moteurs de recherche est facturée.

 

Publicité en ligne : sur quel moteur de recherche ?

 

Il existe plusieurs moteurs de recherche sur lesquels il est possible de faire de la publicité. Le leader est sans contexte Google avec plus de 90% des parts de marché des moteurs de recherche en France. Il est suivi par Bing (5,25%), Yahoo (1,32%), Ecosia (1,14%) et Qwant (1,07%).

 

moteurs de recherche

 

La publicité sur les moteurs de recherche comme Google permet aux entreprises de générer du trafic qualifié vers leur site internet et des leads mais également de faire la promotion de leurs produits et services auprès d’une très large audience.

 

Comprendre la notion d’enchère en matière de référencement payant

 

Lorsque l’on s’intéresse à la manière dont la publicité sur les moteurs de recherche est facturée, il y a certaines notions à bien comprendre comme les enchères par exemple. Elles jouent un rôle central sur Google ads notamment.

 

Avec Google Ads, vous avez le choix entre plusieurs options d’enchères pour vos annonces en fonction des objectifs marketing que vous cherchez à atteindre. Pour la plupart des annonceurs, la priorité consiste à générer des clics, des impressions, des conversions ou des vues (pour les annonces vidéo).

 

Google Ads lance des enchères chaque fois qu’un espace publicitaire est disponible, que ce soit sur une page de résultats de recherche, un blog, un site d’actualités ou toute autre page Web. Chaque mise aux enchères permet de désigner l’annonce qui sera diffusée à ce moment précis, dans cet espace publicitaire, et c’est votre enchère qui vous permet de participer.

 

comment fonctionne google ads

 

Comment la publicité sur les moteurs de recherche est-elle facturée ?

 

Pour avoir des liens sponsorisés qui apparaissent sur les moteurs de recherche, il est bien entendu nécessaire de définir un budget. Il faut savoir que les moteurs de recherche fonctionnent souvent sur le principe d’une rémunération à la performance. Pour diffuser vos publicités sur les moteurs de recherche, vous allez devoir choisir un moyen de facturation comme le :

  • CPC : (Coût par clic)
  • CPM : (Coût par mille)
  • CPA/ CPL:  (Coût par acquisition, ou coût par lead)

 

Les enchères au coût par clic

Avec les enchères au CPC, vous payez donc pour chaque clic sur vos annonces. Pour les campagnes utilisant des enchères au CPC, vous définissez une enchère au coût par clic maximale (ou « enchère au CPC max. »). Elle correspond au montant maximal que vous êtes prêt à payer pour un clic sur votre annonce (sauf si vous définissez des ajustements des enchères ou utilisez l’Optimiseur de CPC).

  • Votre CPC max correspond au montant maximal qui peut vous être facturé pour un clic. Toutefois, vous êtes généralement amené à payer un prix inférieur, voire très inférieur, à ce dernier. Ce montant final qui vous est facturé pour chaque clic est appelé CPC réel.
  • Si un internaute clique sur votre annonce alors que vous avez saisi une enchère au CPC maximale, le coût de ce clic ne dépassera pas le montant de l’enchère que vous avez définie.
  • Vous choisissez entre les enchères manuelles (vous définissez vous même le montant de vos enchères) et les enchères automatiques (vous laissez Google définir les enchères afin d’obtenir un maximum de clics dans les limites de votre budget).
  • La tarification au CPC est parfois appelée « paiement par clic (PPC) ».

 

Lorsque vous définissez une enchère, vous pouvez donner la priorité aux clics. Mais vous avez également le choix parmi les éléments suivants : les impressions, les conversions, les vues ou l’engagement, selon le type de votre campagne.

 

Le système d’enchères au CPM

Si votre campagne ne cible que le Réseau de Recherche et que votre principal objectif consiste à renforcer la visibilité de votre marque, Google vous recommande alors d’utiliser le taux d’impressions cible. Avec cette stratégie d’enchères, Google Ads définit automatiquement vos enchères pour vous aider à atteindre votre objectif en termes de taux d’impressions.

 

Moteur de recherche Qwant

 

Si votre campagne ne cible que le Réseau Display, vous pouvez choisir de payer en fonction du nombre d’affichages de votre annonce en position visible (au lieu de payer par clic). Pour cela, vous devez utiliser les enchères au coût pour mille impressions visibles (vCPM). Ce système permet de payer pour chaque millier de fois que votre annonce est diffusée et visible. Cette option est idéale si votre principal objectif est de présenter votre nom ou votre logo à un maximum de personnes.

 

Les enchères au CPA (pour les annonces sur le Réseau de Recherche et display)

Quel montant vous êtes prêt à payer pour une conversion ? Quel doit être le coût par action (CPA) ? Cette option d’enchères avancée vous permet de donner ces informations à Google Ads. Une conversion (parfois appelée « acquisition ») désigne une action spécifique que vous souhaitez que vos visiteurs effectuent sur votre site internet (un achat, une inscription à une newsletter, etc). Vous payez pour chaque vue volontaire et chaque clic sur des annonces display. En donnant la priorité aux conversions, Google Ads définit automatiquement vos enchères pour vous afin de générer un maximum de conversions pour le coût par action spécifié.

 

Notez que pour utiliser les enchères au CPA, vous devez, entre autres, activer le suivi des conversions. Cette option est donc proposée aux utilisateurs Google Ads de niveaux intermédiaire et avancé.

Les enchères au coût par vue (pour les annonces vidéo uniquement)

Vous cherchez à connaître le niveau d’intérêt des utilisateurs pour votre contenu vidéo ? Vous voulez déterminer où ils choisissent de visionner vos vidéos et à quel moment ils abandonnent le visionnage ? Alors la stratégie d’enchère à choisir est celle du coût par vue (CPV). De cette manière, vous payez pour les visionnages et les autres interactions avec la vidéo, telles que les clics sur les incitations à l’action en superposition, les fiches et les bannières associées.

 

Pour définir une enchère au CPV, vous devez indiquer le montant le plus élevé que vous êtes prêt à payer par visionnage, lorsque vous configurez votre campagne vidéo TrueView. C’est ce que Google appelle l’enchère au CPV maximale (ou « CPV max. »). Elle s’applique au niveau de la campagne, mais vous pouvez aussi en définir une par format d’annonce.

 

Microsoft Bing

 

Quel que soit le type de facturation que vous allez choisir, souvenez-vous, au moment de lancer vos campagnes SEA, qu’il est important qu’elles soient rentables. Prenez le temps, de bien travailler la qualité de vos annonces, que ce soit au niveau du texte ou des visuels. Car même si vous mettez en place la meilleure stratégie d’enchère, Google privilégiera toujours les annonces les mieux optimisées et celles ayant le meilleur quality score.

 

*****

De plus, les plateformes comme Google ads Google Ads vous permettent de maîtriser vos frais publicitaires en ligne. Vos paiements ne dépassent jamais votre limite budgétaire mensuelle, et vous pouvez interrompre la diffusion de vos annonces à tout moment. Si toutefois vous avez besoin d’être accompagné par des experts Google dans la gestion de vos campagnes, n’hésitez pas à nous contacter !

 

Audit Google ads